Kinexchange Index du Forum
FAQ     Rechercher     Membres     Groupes     Profil     Se connecter pour vérifier ses messages privés     S’enregistrer
Connexion



Programmes moteurs et rééducation

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kinexchange Index du Forum -> DANS NOS CABINETS -> Les techniques
Marc
Posteur Confirmé
Posteur Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 10:29 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

L'utilisation des plateformes instables (Freeman) permet un travail sur les réactions "rapides" (biofeedback). Les mouvements traumatisants pour la cheville se font dans des délais de l'ordre de 40ms. Les réactions d'équilibration se font dans un délais de l'ordre de 60ms. Il y a donc toujours un retard de la réaction d'équilibration sur un mouvement d'entorse.


L'utilisation d'un dispositif de rééducation qui permet au patient de savoir à l'avance quel mouvement va être sollicité permettrait elle, selon vous, de travailler et de modifier les schémas moteurs, donc de mettre en place des stratégies anticipatrices?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Publicité






MessagePosté le: Mar 28 Déc - 10:29 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

MKRD
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2010
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 10:45 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

Merci Marc  Wink

Je ne suis malheureusement pas compétent pour juger de la valeur des temps de réaction moyens cependant, ces plateaux et l'utilisation qui en est faite me laisse souvent perplexe.

certains mettent ce type de plateau entre des barres parallèle ... c'est bien, ... pour travailler les bras, pas la proprio de MI
D'autres demandent de rester en équilibre ... demander quelque chose de quasi impossible (pour 95% des patients) n'est pas très motivant.

perso si je travaille dessus, je propose au patient de maitriser le mouvement d'aller-retour lent (pas de bruit contre le sol)
d'autre part je préfère (et de loin) travailler l'équilibre bipodal et unipodal directement au sol dans des situations instables (avec marche, mvts de tête, yeux ouverts puis fermés) ... puis sur mousse instable.

Pour en revenir à nos moutons, 40ms pour un processus d'entorse est une donnée bien radicale, je pense que selon le type d'appui, l'age, le poids et la condition physique de la personne cette valeur doit changer..., cela dit, certains de nos patients n'ont aucune conscience de leur équilibre. je pense que ce travail peut aider à leur faire prendre conscience des bonnes réactions d'équilibration, et de ce fait seront "entrainés" à mieux réagir au prochain déséquilibre.
de là à être certain de ne plus jamais se faire d'entorse ....????


Dernière édition par MKRD le Mar 28 Déc - 10:45 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Marc
Posteur Confirmé
Posteur Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 10:45 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

En somme, la discussion tourne autour de deux conceptions:
- soit le mouvement fonctionne en boucle ouverte : le contrôle proactif ;
- soit le contrôle moteur fonctionne en boucle fermée : le contrôle rétroactif.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

MKRD
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2010
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 10:49 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

il faudra expliciter tes boucles ... l'ignorant que je suis ne s'y retrouve pas trop ...  Wink
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Marc
Posteur Confirmé
Posteur Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 10:53 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

Regarde d'abord ce qui est dit ici à propos des délais mis en cause:
http://books.google.fr/books?id=GtKileaxUK0C&pg=PA68&lpg=PA68&d…
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

MKRD
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Nov 2010
Messages: 75
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 11:01 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

intéressant effectivement

mais une donnée doit échapper au raisonnement, peut être l'anticipation comme il est précisé dans le document ...
car si on part de cet état de fait, la réaction étant plus lente que le processus de lésion, nous devrions nous faire des entorses tous les jours. et si c'est l'anticipation qui nous les évite qu'en est-il des personnes aveugles ? elles devraient être blessées en permanence ?!?!?!?!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Marc
Posteur Confirmé
Posteur Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mar 28 Déc - 11:29 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

Il faut laisser de coté les aveugles pour le moment. Cependant le fait qu'ils se déplacent sans entorse prouve que l'entrée visuelle est loin d'être indispensable.


- le contrôle rétroactif: c'est la théorie de Freeman. Le contrôle de la position articulaire se fait en temps réel. Les données du livre cité montrent clairement que ce n'est pas possible.


- le contrôle proactif : c'est l'utilisation d'un schéma moteur, préprogrammé pour un mouvement donné. Il est ensuite ajusté en fonction de la situation par une boucle rétroactive qui affine le geste.


Ce contrôle préalable permet donc dans le cas de la cheville de mettre en place une contraction anticipatrice et protectrice du mouvement d'entorse.


Ca c'est quand tout va bien. Après entorse, et donc perturbation du programme moteur, peut-on reprogrammer ces schémas moteurs?


Dernière édition par Marc le Mer 29 Déc - 09:08 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Marc
Posteur Confirmé
Posteur Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 08:30 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

"c’est la vision du membre activement mobilisé par le sujet qui apporte l’élément essentiel à la recoordination des programmes moteur de déplacement des membres dans un espace visuellement déplacé. On notera, aussi, que la réorganisation qui s’opère n’affecte pas qu’une trajectoire privilégiée ou une position déterminée de la cible, donc un programme moteur bien défini, mais qu’elle est généralisée d’emblée à tous les points de l’espace visuel et à toutes les trajectoires possibles pour les atteindre. Toutefois, cette réorganisation est limitée aux jeux des articulations activées au cours de la période d’exposition. La réorganisation de l’épaule bénéficie par exemple au coude ou au poignet mais l’inverse n’est pas vrai. De même, la recoordination des positions de la tête sur le tronc bénéficie à l’ensemble des articulations des quatre membres (voir J. Paillard, 1971).
Nous sommes donc en présence d’un mécanisme adaptatif basal d’une grande importance pour la compréhension des modes opératoires de la « machine organisante »."


"la motricité active, contrairement au déplacement passif, réalise un couplage essentiel entre les commandes motrices et la transformation des entrées sensorielles qui vont résulter du mouvement lui-même. Les conséquences sensorielles de l’action sont ainsi prises en compte soit a posteriori pour le réglage de l’action en cours (rétroactions ou actions en feed-back), soit encore a priori pour la planification de l’action, pour sa préparation et son anticipation (actions anticipatrices en feed-forward).
Il importe maintenant d’envisager l’autre terrain d’approche des problèmes de la plasticité au niveau structural cette fois, là où le neurobiologiste peut avoir l’espoir de préciser le point d’application privilégié des fonctions transformatrices qui opèrent dans le système nerveux."


SYSTEME NERVEUX ET FONCTION D’ORGANISATION
Jacques PAILLARD


Dernière édition par Marc le Mer 29 Déc - 09:09 (2010); édité 4 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Marc
Posteur Confirmé
Posteur Confirmé

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 15
Masculin

MessagePosté le: Mer 29 Déc - 09:06 (2010)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation Répondre en citant

Dynamique fonctionnelle distal/global proximal/local


Il semblerait qu'une des caractéristiques de la dynamique fonctionnelle du système nerveux soit un contrôle "distal/global proximal/local" de l'activité neurale.


Par exemple un mouvement de préhension d'un objet nécessite un contrôle de nombreux muscles situés dans le membre antérieur. Ce mouvement peut être décomposé en actes moteurs élémentaires : mouvement du coude, du poignet, des doigts, contrôle du tonus musculaire, de la pression de préhension, etc. Chaque acte élémentaire est contrôlé par une boucle réflexe médullaire (le tonus musculaire par les fibres intrafusales du fuseau neuromusculaire, la contraction/décontraction des muscles antagonistes par des interneurones médullaires, etc.). La coordination de ces actes élémentaires est assurée par des structures plus complexes (noyaux réticulaires, noyau rouge, etc.), le contrôle volontaire par des structures encore plus complexes (Noyaux striées, aire motrice supplémentaire, etc.).


En situant une origine au niveau des neurones sensoriels et moteurs (niveau d'organisation I), les mécanismes médullaires réflexes sont des mécanismes proximaux contrôlant les actes élémentaires locaux et les processus mésencéphaliques ou télencéphaliques (niveaux d'organisation II à V) sont des processus distaux coordonnant des mouvements globaux.
On pourrait ainsi définir un axe proximal-distal ayant comme origine les interconnexions réflexes ("modules fonctionnels") et comme fin les structures télencéphaliques. Il semblerait que la majorité des actions et réactions du système nerveux correspondent à un ensemble d'actes élémentaires (actes proximaux ayant un effet uniquement local) coordonnés par des structures éloignées de plusieurs synapses (coordination distale ayant un effet plus global).


Les structures neurales les plus complexes auraient ainsi des effets excitateur ou inhibiteur, facilitateur ou modulateur sur ces ensembles coordonnés de "modules fonctionnels" "précablés", produisant ainsi des comportements plus élaborés et adaptés.


Yohan Castel
Doctorat interdisciplinaire de Neurosciences Cognitives et Comportementales et de Sciences de l'Éducation
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur

Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:05 (2018)    Sujet du message: Programmes moteurs et rééducation

Revenir en haut

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Kinexchange Index du Forum -> DANS NOS CABINETS -> Les techniques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
lpch_photo par Leparachute